Jean-Gilles Badaire est né en 1951. À la fois peintre, dessinateur et écrivain, il s’est imposé comme une figure majeure en France, à la croisée de la poésie et de la peinture. Tous les formats sont les siens, de l’échelle monumentale adaptée aux demeures historiques (Château de Chambord) et aux espaces extérieurs, au volume réduit inhérent aux pages de carnet et de livre. Parmi ses collaborations, citons : Joël Bousquet, Bernard Noël, Blaise Cendras, René Daumal, Giuseppe Ungaretti, Julien Gracq, François Augiséras, Salah Stétié…
Badaire aime voyager, et sa peinture, nomade, emporte le spectateur à travers des cycles successifs : Villages dogon, Fétiches, Pots… Qu’il passe par la figure humaine ou la nature morte, le grand ou le petit format, son travail présente une dimension onirique propice aux vagabondages de l’âme.
Jean-Gilles Badaire a travaillé plus de vingt ans à Chambord, sans évoquer auprès de ses collègues son parcours d’artiste antérieur. Son travail utilise des matériaux de récupération. Entre Chambord et le peintre, c’est l’histoire d’un renouveau perpétuel.

Jean-Gilles Badaire est exposé en permanence aux Douves depuis 2010. Pendant l’été 2011, une grande exposition de son oeuvre a investi les Douves avec en particulier, une cinquantaine de grandes toiles libres exposées en plein air.